Evénements foodie/Mes adresses pour dîner

Restaurant Week épisode 2 #Percento

Comme promis, je partage avec vous l’épisode 2 de la Restaurant Week après quelques jours de réflexion et de digestion « figurée ».

Quand je vous disais la semaine dernière qu’il fallait vraiment s’y connaître pour s’y retrouver dans la liste de restos participants à la RW, je faisais un peu ma crâneuse. Ayant raté ma cible : le restaurant de l’Hôtel Hasler, moi et S ne savions pas trop où aller, en fait… Pas très envie de choisir une trattoria quelconque, et pas trop le temps de faire une recherche sur Trip Advisor. En parfaite cible de la RW que je suis, j’ai prêté attention à deux critères :

  • La petite étoile à côté du nom signalant un restaurant étoilé Michelin (TOUS COMPLETS of course)
  • Le petit point rouge à côté du nom signalant un menu à 35 euros au lieu de 25: « mmm, si c’est plus cher, c’est que ça doit être meilleur non ? » Argument complètement stupide et privé de toute logique, mais… qui finalement avait ses raisons car l’œnothèque – restaurant Percento que nous avons choisi sur un vrai coup de tête et dont je vais vous parler aujourd’hui fut une excellente surprise, et une adresse que je recommande absolument, un plein centre de Rome.

La première bonne surprise est que cette fois-ci, le menu n’était pas imposé du tout. Pour 35 euros, nous avions le droit de prendre 3 portées au choix parmi les propositions de la carte. Nous avons donc pu, à nous deux, goûter des choses très différentes et nous faire une idée plutôt précise de la qualité de la cuisine : du poisson à la viande en passant par les pâtes.

Autre détail assez rare pour un restaurant italien : la cuisine était ouverte sur l’extérieur (gage de propreté) et laissait entrevoir le chef s’affairant aux fourneaux.

En parlant du chef, je vous présente un véritable personnage :

Nous avons été chaleureusement accueillis par des porchetta faites maison (si je vous dis petits cochons rôtis, ça ne vous fera pas très envie…) : une spécialité romaine que nous n’avons pas goûté, car elles étaient en cours de préparation pour le lendemain, mais dont l’odeur laissait présager du meilleur.

Outre la gentillesse du service, j’ai apprécié avant tout le décors d’œnothèque: entre poutres en bois, bouteilles de vins aux murs et lumière tamisée, et le très bon pain fait maison qui est un de mes critères d’entrée en matière.

Je me suis donc installée avec un bon pressentiment, que le verre de vin recommandé par le sommelier, n’a pas démenti (Romanico, cesanese del Piglio 2010, une belle découverte de la région de Rome).

Pour passer aux choses sérieuses, voici donc notre menu :

Antipasti:

Salmone marinato all’arancia con mele Smith e scalogno (Saumon mariné aux pommes vertes Smith et échalotes)

Une entrée a posteriori bien choisie car légère et fraiche (en perspective de la suite…). Le saumon mariné change des habituels carpaccio de poissons sans être pour autant particulièrement original. Mais qui a dit qu’il fallait manger original pour bien manger ?

Polpettine di alici e pecorino (Petites boulettes d’anchois et pecorino)

Vous l’aurez compris, je n’ai pas choisi cette seconde entrée. Tout d’abord parce que je déteste les anchois et que je suis assez têtue quand il s’agit de goûter des poissons qui ne sont pas de luxe ou crustacés. Bon, j’ai quand même essayé, parce que je savais qu’il fallait que je vous en parle et… que c’était bon ! On ne sent pas vraiment le goût des anchois qui se marient extrêmement bien avec le fromage. Je constate d’ailleurs depuis quelque temps que le pecorino devient un fromage star et supplante l’historique parmesan, dans des plats de poissons cuisinés par des grands chefs. Dernière précision : les petites boulettes sont panées et frites, mais l’ensemble est bien proportionné et reste fin et digeste.

Une entrée bien choisie en somme, avec le petit bémol des mayonnaises d’accompagnement, qui ne sont pas franchement utiles, à mon goût.

Pasta (Primo)

Fettuccine ai funghi porcini (Fettuccine aux cèpes)

C’est la saison des cèpes, alors j’en profite ! Un vrai délice: je vous ai mis la photo en grand pour vous faire saliver !

Calamarata e frutti di mare (calamars et fruits de mer)

Là encore, on continue sur la lancée: les rigatoni étaient plongés dans une sauce aux calamars et fruits de mer, mijotée à feu doux et relevée par un petit peperoncino. Très bon aussi, mais si vous devez choisir et que c’est encore la saison, prenez les cèpes !

Viandes / poissons (secondi)

A l’étape suivante malheureusement, on devait être trop occupés, parce que j’ai oublié de prendre des photos.

S a dégusté un Salmone scottato alla senape antica con gel all’arancia (Saumon saisi à la moutarde à l’ancienne et à la gelée d’orange) : là, point de moutarde de Dijon à l’ancienne de supermarché (rappelez-vous !), mais un poisson cuisiné entièrement maison, avec une moutarde travaillée avec la gelée d’orange.

Quant à moi, j’ai essayé quelque chose d’assez rare pour mes goûts : la viande de porc. Je n’aime pas du tout ça d’habitude, mais j’apprécie paradoxalement beaucoup le maialino, qui est un petit cochon noir sauvage très parfumé.  Séduite par la formulation du menu: Segreto di maialino Patanegra con crema di patate al rosmarino (Secret de cochon de Patanegra à la crème de pommes de terres et rosmarin), j’ai cédé à la tentation. La viande était cuite à point tout en restant très tendre et la crème de pommes de terre, qui ressemblait plus à une émulsion était l’accompagnement idéal en cette fin de repas difficile…

J’avoue que l’ensemble était un peu trop copieux, Restaurant Week oblige, malgré les fréquents coups de fourchette de S dansmonassiette. Pas de desserts à vous décrire donc, ce sera pour la prochaine fois.

La panse repue, nous sommes repartis contents, malgré la note un peu salée (verre de vin à 10 euros). Percento n’est pas bon marché, mais c’est sans doute un endroit qui vaut le détour lors d’un petit week end romain. Et certains soirs de la semaine, un groupe cubain s’y produit: un argument de plus pour aller simplement y déguster un bon verre de vin, ou y manger un plat de pâtes en écoutant de la bonne musique.

Percento – Enoristorante

via del Pellegrino, 160 (zone piazza Navona)

00 186 Roma

Tel: +39 06.68809554

www.ristorantepercento.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s